Percussimo Consulting Group

Grande Formation sur les Marchés Publics au Cameroun

LE SYSTEME CAMEROUNAIS DES MARCHES PUBLICS, MONTAGE DES DOSSIERS D’APPEL D’OFFRE (DAO), DE DEMANDE DE COTATION DES MAITRES D’OUVRAGES ET DES...

Recrutement Organisation Mondiale de la Santé

Recrutement Organisation Mondiale de la Santé
Recrutement Organisation Mondiale de la Santé
 L'Organisation Mondiale de la Santé recherche 01 CONSULTANT NATIONAL CHARGE DE LA FINALISATION DU PLAN DE RENFORCEMENT DE LA SURVEILLANCE 2023-2024 ET LA MISE A JOUR DU GUIDE NATIONAL DE LA SURVEILLANCE DES MALADIES EVITABLES PAR LA VACCINATION

Contexte et justification 

L'Initiative Mondiale de l’Eradication de la Poliomyélite est confrontée depuis 2016 à une recrudescence des épidémies de poliovirus circulant dérivé d'une souche vaccinale (PVDVc) affectant des pays exempts de PVS dont le Cameroun depuis 2019. En 2022, des cas de PVS 1 ont été détectés en 2022 au Malawi et au Mozambique, témoignant d’une réimportation de poliovirus sauvage dans la région africaine. Cette crise urgente est exacerbée par la pandémie de COVID-19.

La détection tardive de la transmission du PVS1 et du PVDVc2 demeure l'un des plus grands risques pour l'éradication de la poliomyélite, de même que l'introduction récente du nouveau vaccin antipoliomyélitique oral de type 2 (nVPO2), en réponse aux flambées de cVDPV2, impose des niveaux élevés de surveillance de la poliomyélite.

Les capacités de surveillance doivent évoluer et être maintenues indéfiniment pour soutenir l’engagement du Programme pour la vaccination à l’horizon 2030 en faveur d’une intégration plus large de la surveillance des MEV, en maintenant des obligations de signalement du Règlement sanitaire international (RSI) et suivre la transmission communautaire dans le cas hautement improbable mais à fort impact d’une défaillance du confinement au niveau d’un laboratoire.

La nouvelle stratégie d’éradication de la poliomyélite 2022-2026, dont l’un des objectifs est d’améliorer la détection et la riposte au moyen d’une surveillance sensible, préconise à cet effet une transformation de l’approche qui sera réalisée grâce : 

  • au soutien apporté aux pays lors de la transition vers des systèmes de surveillance électronique adaptés aux systèmes nationaux d’information sanitaire et aux politiques et stratégies nationales de santé relatives à la cybersanté pour que tous les programmes puissent bénéficier des investissements dans le domaine de la poliomyélite et de l’interopérabilité;
  • au soutien fourni aux pays pour qu’ils créent et s’approprient des normes de qualité rigoureuses pour la surveillance de la PFA ; à la mise en place et à l’optimisation de systèmes de surveillance environnementale et de surveillance à base communautaire efficaces et durables ; et à la réalisation des tests de laboratoire et de l’analyse des séquences du poliovirus au niveau des pays, si possible ;
  • à la mise en œuvre d’innovations dans le suivi et le transport des échantillons, en ciblant les régions où les retards sont les plus marqués ;
  • à la mise en place de la détection directe et d’autres nouvelles technologies de détection et de caractérisation des virus ;
  • à l’adoption de systèmes et d’activités nationaux et infranationaux de supervision, de suivi et de surveillance qui offrent des possibilités d’évaluation continue du système, de formation et d’encadrement du personnel, et d’utilisation de données pour une riposte rapide, tels que l’information en ligne pour l’action (WebIFA) et la surveillance électronique (eSURV) ;
  • à l’intégration dans d’autres systèmes de surveillance des MEV et le respect des engagements de l’IMEP en tant que partie intégrante de la stratégie mondiale de surveillance globale des MEV

Suite à l’adoption de cette nouvelle stratégie, le plan d'action mondial pour la surveillance de la poliomyélite (GPSAP) 2022-2024 a été développé en alignement et les pays ont été invités par l’OMS AFRO à développer leurs plans nationaux de renforcement de la surveillance.

En raison des réaménagements majeurs apportés dans la stratégie, le guide national de la surveillance devra également mis à jour.

Objectifs
Le consultant doit apporter son expertise au ministère de la santé dans :

  • La finalisation du plan national de renforcement de la surveillance 2023-2024.
  • La révision du guide national de la surveillance des maladies évitables par la vaccination

Le consultant national devra : 

Placé sous la supervision générale du Représentant de l’OMS au Cameroun et la supervision technique du Point focal IVD, l’expert recruté à ce poste sera chargé de :

  • Fournir un appui technique à la finalisation d’un plan national intégré de renforcement de la surveillance des maladies évitables par la vaccination et aligné sur les objectifs mondiaux actuels couvrant la période 2022-2024.
  • Réviser le guide de la surveillance des maladies évitables par la vaccination au Cameroun

De façon plus détaillée il s’agira de :

  • Valider les objectifs nationaux, jalons et indicateurs de suivi de la surveillance épidémiologique de la poliomyélite, la rougeole, la fièvre jaune et le TMN ;
  • Valider les stratégies et les activités de surveillance nécessaires pour mettre en place et maintenir un système de surveillance suffisamment sensible pour détecter la circulation de tout poliovirus
  • S’assurer de la prise en compte de l’intégration et du contexte Covid-19 dans la définition des stratégies de la surveillance des MEV ;
  • Budgétiser les activités validées ;
  • Proposer un chronogramme de mise en œuvre
  • Fournir l’appui technique au ministère de la santé Publique au cours de l’atelier de finalisation du plan de renforcement de la surveillance ;
  • Fournir l’appui nécessaire pour aligner le guide de la surveillance des MEV aux Cameroun aux normes de la surveillance des MEV les plus actuelles, en particulier l’alignement au plan d’action mondial de la surveillance de la polio 2022-2024, découlant de la nouvelle stratégie d’éradication de la polio 2022-2026 ;
  • Aligner le guide de la surveillance des MEV au Cameroun à la troisième édition du guide technique de la SIMR
  • Introduire les exigences liées à l’introduction du nOPV2 dans le guide de la surveillance des MEV au Cameroun
  • Réviser les fiches d’investigation de la rougeole et de la fièvre jaune au Cameroun ;
  • Fournir l’appui technique au ministère de la santé Publique au cours de l’atelier de révision du guide national de la surveillance des MEV ;

Méthodologie

Fourni par Blogger.