Percussimo Consulting Group

Grande Formation sur les Marchés Publics au Cameroun

LE SYSTEME CAMEROUNAIS DES MARCHES PUBLICS, MONTAGE DES DOSSIERS D’APPEL D’OFFRE (DAO), DE DEMANDE DE COTATION DES MAITRES D’OUVRAGES ET DES...

Offre d'emploi : Assistant de projet

Offre d'emploi : Assistant de projet
Offre d'emploi : Assistant de projet
 Pour des besoins de renforcer son équipe de terrain, Forêts et Développement Rural (FODER) est à la recherche d’un (e) professionnel(le) talentueux (se) et motivé (e) souhaitant développer une carrière au sein d’une équipe dynamique et ambitieuse comme assistant de projet. 

FODER est une organisation associative dont la mission est de «créer un cadre propice au développement durable à travers des actions visant à garantir la justice et l’équité, les droits et la démocratie, la gestion transparente, participative et équitable des ressources diversité biologique, et à améliorer la qualité de la vie et de l’environnement ».

Pour des besoins de renforcer son équipe de terrain est à la recherche d’un (e) professionnel(le) talentueux (se) et motivé (e) souhaitant développer une carrière au sein d’une équipe dynamique et ambitieuse comme assistant de projet. Dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Renforcement de la concertation et du dialogue multi acteurs autour des questions de planification, de gestion des terres et des ressources naturelles dans les régions de l’Extrême-Nord, du Nord et de l’Adamaoua »

1. A propos du projet
1.1. Contexte : 

La zone septentrionale du Cameroun est constituée de trois régions que sont l’Adamaoua, le Nord et l’Extrême-Nord. Si en termes démographiques la région de l’Adamaoua occupe un rang moins important avec environ 1 015 622 habitants (BURCEP ; 2010), celles du Nord et de l’Extrême-Nord se situent parmi les régions les plus peuplées du pays avec respectivement 2 050 229 et 3 480 414 habitants. Le rythme de la croissance démographique est accéléré dans les régions du Nord et de l’Adamaoua du fait d’un flux migratoire causé par les mouvements des personnes fuyant la situation d’insécurité aux frontières 1 et celles aussi nombreuses (en provenance de l’Extrême-Nord) à la recherche des sols fertiles. Si en milieu urbain, les activités commerciales, les petits métiers et autres activités salariales procurent des moyens de subsistance à ceux et celles qui y vivent, la précarité est perceptible en zone rurale où la survie dépend d’une agriculture rudimentaire, pratiquée par près de 80% 2 de la population et de l’élevage de bétail fait par 58,9% 3 de la population. En dépit de l’apport de ces principales activités, le taux de pauvreté dans ces trois régions reste très élevé (67,9% 4 de la population a moins de 931 francs CFA par jour) par rapport à la moyenne nationale qui est de 37,5%.
La gestion déficiente des espaces agrosylvopastoraux et minée par une législation foncière à la recherche de ses repères s’explique en grande partie par la faible vulgarisation/actualisation des plans d’aménagement des terres dans la zone septentrionale. Ainsi, la compétition pour des terres fertiles et de nouveaux pâturages est âpre, avec des conséquences dommageables affectant la productivité. Ce tableau peu reluisant est complété par le faible niveau d’organisation des acteurs en milieu rural. Les institutions, les administrations sectorielles (MINADER, MINEPIA, MINFOF, MINEPAT), les CTD (Communes et Conseils régionaux), les entreprises agro-industrielles (SODECOTON) et les plateformes régionales n’apportent pas suffisamment de réponses aux problèmes de développement agricole dans cette partie du pays, du fait de la faible coordination de leurs actions qui brillent parfois par leur incohérence et leur inadaptation.

C’est dans ce contexte que le présent projet intitulé, projet de Renforcement de la concertation et du dialogue multi-acteurs autour des questions de planification, de gestion des terres et des ressources naturelles dans les régions de l’Extrême-Nord, du Nord et de l’Adamaoua, avec l’appui financier de la coopération Allemande GIZ , entend organiser les acteurs suivant une approche holistique et spécifiquement orientée vers la capacitation de ces derniers et le renforcement de la coordination multisectorielle au niveau régional et local.

Le présent projet s’inscrit dans la logique de la Stratégie Nationale de Développement 2030 (SND30) du Cameroun qui définit les stratégies sectorielles comme étant le point focal des enjeux économiques à moyen et long terme.

1.2. Objectifs du projet : 

Le présent projet a pour objectif de renforcer la consultation et le dialogue entre les différentes parties prenantes sur les questions de planification, de gestion des terres et de gestion des ressources naturelles dans les régions de l’Extrême Nord, du Nord et de l’Adamaoua.

De manière spécifique vise : 

  • Formation des membres des fora d'échanges locaux, régionaux et interrégionaux sur les questions de planification, de gestion durable des ressources foncières et naturelles dans les régions Extrême Nord, Nord et Adamaoua ;
  • Dynamisation/redynamisation des fora d'échanges au niveau local, régional et interrégional ;
  • Participation effective des membres du forum d'échange, y compris les femmes et les jeunes, aux activités de réformes sectorielles dans certaines filières à fort potentiel économique (coton, artisanat textile, anacarde, élevage) ;
  • Soutien aux actions de synergie entre les membres du forum d'échange dans les régions cibles des activités.

2. Les missions, responsabilités et tâches pour ce poste sont décrites ci-dessous.

Mission

  • Assister le chef de projet dans la mise en œuvre des actions de Renforcement de la concertation et du dialogue multi-acteurs autour des questions de planification, de gestion des terres et des ressources naturelles dans les régions de l’Extrême-Nord, du Nord et de l’Adamaoua, en recherchant la satisfaction optimale des groupes bénéficiaires et en contribuant à la mission de FODER et celle du partenaire financier (GIZ).

Tâches et responsabilités générales
Placé sous la supervision du chef de projet, l’assistant (e) a pour responsabilité de :

  • Mettre en œuvre les activités du projet en veillant à l’atteinte des objectifs et des résultats visés en étroite collaboration avec le chef de projet ;
  • Soutenir le chef de projet dans la planification et l'exécution du projet conformément au cadre logique ;
  • Renforcer les capacités de l’équipe de terrain (Facilitateurs(trices)) pour une meilleure performance dans l’exécution des activités du projet ;
  • Contribuer au développement des supports de sensibilisation et de visibilité du projet ;
  • Représenter FODER en cas de nécessité, aux réunions nationales en lien avec les

objectifs du projet ; 

  • Contribuer à la gestion des risques liés au projet (identification, traitement, élaboration d’un plan de gestion) et à la mise en œuvre des politiques de FODER ;
  • Assurer la promotion de FODER auprès des partenaires techniques et financiers, ainsi qu’auprès des administrations sectorielles ;
  • S’impliquer dans les processus de mobilisation des fonds pour l’organisation ;
  • Œuvrer pour la cohésion d’équipe au sein de l’organisation.
  • Appuyer le chef de projet dans la supervision des travaux des consultants;
  • Exécuter toutes autres tâches utiles à la bonne mise en œuvre des activités et à l’atteinte des objectifs du projet ;
  • Contribuer au développement de l’organisation en participant à la dynamique interne;
  • Veiller au respect des principes et valeurs éthiques et professionnelles de FODER ;
  • Assurer la réalisation des tâches spécifiques relatives au projet, telles que décrites dans la section « Activités spécifiques au projet» du présent appel à candidature.

Activités spécifiques au projet 

Assurer la mise en œuvre des taches suivantes : 

  • Formation des membres des fora d'échanges locaux, régionaux et interrégionaux sur les questions de planification, de gestion durable des ressources foncières et naturelles dans les régions Extrême Nord, Nord et Adamaoua;
  • Dynamisation/redynamisation des fora d'échanges au niveau local, régional et interrégional ;
  • Participation effective des membres du forum d'échange, y compris les femmes et les jeunes, aux activités de réformes sectorielles dans certaines filières à fort potentiel économique (coton, artisanat textile, anacarde, élevage)
  • Soutien aux actions de synergie entre les membres du forum d'échange dans les régions de l’Adamaoua et de l’Extrême Nord;
  • Création des synergies et des collaborations interacteurs ;
  • Appui aux communautés;
  • Développer, sous la supervision du chef de projet et en collaboration avec les facilitateurs, les programmes et contenus de formations.
  • Appuyer le chef de projet dans l’élaboration et la mise en œuvre du plan de renforcement/d’accompagnement des communautés sur les thématiques pertinentes en lien avec les objectifs du projet (plaidoyer, gouvernance foncière, législation foncière, gestion durables des ressources naturelles, préservation et restauration des terres.) ;

Formation et expérience requises: 

  • Être Environnementaliste, juriste ou diplômé de toute autre science sociale;
  • Minimum Bac+3 ou tout autre diplôme universitaire équivalent;
  • Au moins trois (3) années d’expérience à un poste similaire ;
  • Expérience en gouvernance des ressources naturelles, gouvernance foncière;
  • Expérience et aptitude en matière de plaidoyer et d’influence;
  • Maitrise de la législation foncières et des problématiques en lien avec la gestion des terres;
  • Expérience en animation/sensibilisation rurale.

Atouts :

  • Apte physiquement ;
  • Bonne aptitude communicationnelle et de travail en équipes multidisciplinaires, multiculturelles et multilingues ;
  • Connaissance des langues locales des régions cibles ;
  • Maitrise des outils informatiques (Word, Excel, email) ;
  • Expérience en matière de développement coopératif ou organisationnel ;
  • Expérience de la société civile ou dans le milieu des ONG.

Ce que nous offrons : 

  • Une expérience unique de travail en autonomie au sein d’une organisation locale, dans le cadre d’un projet encadré par une organisation nationale crédible ;
  • Un contrat à durée déterminée de 12 mois renouvelable sur la durée du projet. 
  • Le poste est basé à Garoua, avec des déplacements fréquents dans les communautés bénéficiaires
  • Une bonne rémunération
  • Une sécurité (enregistrement à la CNPS, assurance maladie et accident, meilleur moyen de transport lors des déplacements sur le terrain);
  • De bonnes conditions de travail ;
  • Un encadrement de qualité ;
  • Et une opportunité de travailler au sein d’une équipe enthousiaste, dynamique et multiculturelle.

Liens hiérarchiques et personnes de référence 

  • L’assistant (e) de projet rend compte au Chef de projet qui est son supérieur hiérarchique direct, ainsi qu’au responsable administratif et financier (FODER) ;
Comment postuler ?

Les personnes intéressées par ce poste et remplissant les conditions susmentionnées sont invitées à déposer, un dossier comprenant les pièces
suivantes :

  • Une lettre de motivation adressée au Coordonnateur de FODER ;
  • Un curriculum vitae actualisé (2 pages au plus) contenant 03 références ;
  • Une copie du diplôme et/ou attestation de qualification professionnelle.

Le dépôt de dossier se fait exclusivement par voie électronique aux adresses ci-après, avec pour
objet Candidature_Assistant (e) de projet CoDiM-Septentrion_GIZ 

NB : 

  • Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront convoqué(e)s au test écrit et à l’entretien oral.
  • Le/la candidat(e) retenu(e)pour ce poste doit être disponible immédiatement.

Délai: le 02 décembre 2022

NB: Ne donnez pas d'argent pour obtenir un emploi 

Aucun commentaire:

Vous avez des questions par rapport à cette offre ? Laissez votre préoccupation ici en commentaire. Notre équipe se chargera de vous répondre dans moins de 24h. N'oubliez surtout pas de revenir ici pour consulter la réponse à votre préoccupation.

Fourni par Blogger.