Comment je me suis retrouvée dans un prestigieuse école d'Afrique Centrale


                                       
Comment je me suis retrouvée dans un prestigieuse école d'Afrique Centrale




Cameroon Desk est une plateforme africaine présente sur plusieurs réseaux sociaux tels que Facebook, Whatsapp, Telegram. Elle a été instaurée dans le but de permettre aux jeunes étudiants, élèves et chercheurs d’emplois de faciliter leur accès et recherches dans le cadre des bourses d’études, emplois, stages, formations, concours tout comme la publication des résultats. Totalement gratuite et disponible grâce aux liens suivants :

De quoi s’agit-il ?

De nos jours, nombreux sont les jeunes après le BAC qui ont des rêves et se retrouvent perdus une fois face à la réalité sur le terrain. L’objectif recherché est donc de partager des expériences personnelles afin qu’ils puissent s’en inspirer raison pour laquelle on s’attardera sur mon vécu et les conseils appris durant le parcours.

Mon premier choix : mon rêve

La plupart des élèves au lycée voir même depuis le primaire ont une idée de ce qu’ils rêveraient faire comme travail plus grands, pour ma part je rêvais devenir un grand médecin. C’était selon moi ma vocation, la seule réalité et ma seule issue possible pendant de nombreuses années. Dans l’optique de réaliser mon rêve, mes études secondaires ont été orientées dans les sciences et après le lycée, je me suis entièrement investie au prépa concours pour la faculté de médecine. L’assurance était élevée et la conviction de la réussite aussi. Malheureusement pour moi, la déception fut grande face à 2 échecs à ce concours. Mais je n’étais pas découragée pour autant, j’avais décidé de refaire ce concours jusqu’en ne plus pouvoir parce que je n’aurai plus été éligible. Peine n’était pas totalement perdue car j’étais toujours inscrite à l’Université publique et j’avais toujours l’informatique que j’aimais depuis la classe de 5ieme.

Toujours avoir un plan B

Non pas que dans mon pays il est impossible de réaliser ses rêves mais ce n’est pas à la porte de la majorité. Inconsciemment dans mon esprit, je m’étais dite « Si la médecine ne marche pas, je pourrai toujours faire l’informatique et devenir un bon ingénieur. Je m’en sors plutôt bien dans ce domaine » c’est dans cet état d’esprit et avec peu d’enthousiasme que je me suis dite « ok ! Tout n’est pas perdu ! » De ce fait après ma deuxième tentative ratée pour la faculté de médecine, je suis tombée sur une annonce de concours qui parlait de la première école de génie numérique (ESIGN) entre plusieurs états d’Afrique. C’était encore mieux que l’informatique. Je m’y suis intéressée, Jai décidé de faire ce concours et je l’ai réussi la même année. Aujourd’hui je suis très à l’aise et je m’en sors plutôt bien.

Les réseaux sociaux

D’aucuns pour ne pas dire la majorité des jeunes sont sur les réseaux sociaux pour se divertir, « perdre le temps ». Combien sont ceux qui utilisent leur connexion internet pour se cultiver ? Leur comptes pour s’abonner à des pages ou groupes utiles à la quête de concours, bourses, formations, actualités ? Nous dirons très peu. Pourtant, notre smartphone et notre connexion internet sont un très grand atout pour notre réussite. S’abonner à des sites tels que Cameroon Desk par exemple est un très grand avantage et un des plus considérables. La documentation, l’apprentissage, à ce jour tout est sur la toile. Sachez bien vous en servir

La foi

Il ‘est pas question d’être nécessairement catholique, musulman, protestant ou une d’une quelconque religion formelle. Non, croyez en DIEU et placez le au centre de toutes choses. Cet aspect autrement négligé par plusieurs est capital, je l’ai tiré de mon vécu. Travaillez, ayez la foi et vous ne manquerez pas de récolter les fruits de votre labeur.


Ne jamais abandonné, se fixer des objectifs fermes et croire en soi. Voilà la principale étape pour réussir. Aucune idée est réellement mauvaise, demandez conseils, faites régulièrement des recherches, soyez a l’abus de l’information et surtout accordez-vous à faire quelque chose que vous aimez, que vous appréciez, parce que lorsqu’on n’aime pas ce que l’ont fait on ne s’y investit pas totalement.


Rédigé par : NGUIMBA Helene

Aucun commentaire:

Vous avez des questions par rapport à cette offre ? Laissez votre préoccupation ici en commentaire. Notre équipe se chargera de vous répondre dans moins de 24h. N'oubliez surtout pas de revenir ici pour consulter la réponse à votre préoccupation.

Fourni par Blogger.